LES DAMES, ENCORE FEMMES, de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

Elles ont entre 63 et 75 ans, n’ont pas ou plus de compagnon à leurs côtés, et, chacune à leur manière, se demandent si c’est bien raisonnable d’avoir encore envie de plaire et d’échanger, et surtout encore possible de vivre avec quelqu’un. Tout en délicatesse, les réalisatrices ont suivi un an de la vie de ces cinq femmes, toutes différentes, mais qui ont en commun une volonté de profiter pleinement du temps qui leur reste. La durée étendue du tournage permet de bien saisir les existences, les personnalités, et les envies de ces personnes pleines de vitalité qui, même si elles envisagent bien la difficulté à leur âge de trouver un homme avec qui partager des moments, ne renoncent pas pour autant à le découvrir, et aussi à expérimenter des nouvelles choses. C’est un plaisir de les voir organiser leurs journées et leurs soirées selon leurs nouvelles affinités, mais le plus touchant dans ce documentaire pudique et joyeux, reste probablement de s’apercevoir que, même après des décennies de vie, on est toujours comme un adolescent lorsqu’il s’agit de sentiments : la même ferveur, les mêmes émois, les mêmes peurs aussi : nos cinq protagonistes joliment se livrent, et si elles possèdent un recul et une sagesse devant chaque situation, n’hésitent pas à plonger dans leurs émotions, jusqu’à même nous donner hâte d’atteindre ce moment-là de nos vies : qui a dit que les seniors étaient ennuyeux ?

Sortie en e-cinéma le 02/12/2020, toutes les séances ici : https://www.facebook.com/OVALmediaparis